Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 18:40

           Ce mardi 12 juillet 2011, l’UMP, le NC et le PS ont « débattu » à l’Assemblée Nationale sur la prolongation de l’intervention militaire Française en Libye. Partageant bien évidemment tous le même point de vue, à savoir leur approbation pour cette opération, quelques députés, non rattachés au système, voulaient exprimer une idée différente de celle de l’oligarchie, ce qui n’était pas au goût de M. Bernard Accoyer, président de l’Assemblée Nationale.

           Le garant du respect des règles de la Constitution Française à l’Assemblée nationale est justement celui qui les a bafouées en privant de parole tous les députés qui n'appartiennent à aucun groupe. Le seul moyen d’exprimer son hostilité à cette intervention de l’armée Française était ainsi, selon M.Accoyer, de faire parti du groupe communiste et de partager ainsi l’idéologie communiste! Ceci est une atteinte très grave à la légitimité du peuple qui élit des députés qui doivent les représenter eux, et non pas des partis comme l’impose le président de l’Assemblée Nationale. Suite au rappel au règlement effectué par Nicolas Dupont-Aignan, qui demande de quel droit le temps de parole normalement accordé de 5 minutes pour chaque député est retiré sur tous les sujets relatifs à la politique européenne et internationale, le président de l’Assemblée Nationale a répondu dans un communiqué qu’il était « de tradition constante dans notre Assemblée, pour les grands débats organisés en application d'une disposition constitutionnelle, que la Conférence des présidents limite les interventions à un orateur par groupe ».

           La « tradition » ici évoquée par le garant de la préservation du système à l’assemblée nationale, ne justifie en rien l’interdiction de parole normalement accordée à chaque député. Mais une autre problématique reste ainsi posée : celle de la représentation à l’Assemblée Nationale, car quand 482 voix contre 27, s’expriment pour la Guerre en Libye, alors qu’il s’agit d’une véritable question pour le peuple, tout comme ce qui concerne les sujets européens, tels que le traité de Lisbonne, ou plus récemment, le don de 17 milliards d’euros accordé l’an dernier à la Grèce pour le remboursement des banques, nous pouvons affirmer que la législature actuelle n’est en rien représentative du peuple.

           Il est donc désormais impératif d’instiller une dose de proportionnelle aux élections législatives et de rendre obligatoire le référendum pour ratifier toute nouvelle modification de la constitution ou tout nouveau traité européen, et de, bien sûr, RESPECTER le choix du peuple, à l’inverse de ce qui s’est passé avec la Constitution Européenne en 2005, simplement rebaptisée, traité de Lisbonne. Seul DLR pourra rendre à la démocratie son pouvoir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Debout Les Jeunes 13! - dans Politique étrangère
commenter cet article

commentaires

Bienvenue sur DLJ13

Nicolas DUPONT-AIGNAN est Maire de Yerres dans l'Essonne depuis 1995 et député de l'Essonne depuis 1997. Il est le Maire le mieux réélu de France en 2014 avec 77% des voix au 1er tour. 

Portrait 3 - Flickr - dupontaignan

***

Pour une France libre : nos propositions aux Français

*** 

  Notre programme pour une sortie ordonnée de l'Euro

Nos actions

affiche référendum

affiche euro tue