Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 16:39

          Quel serait mon bonheur si je pouvais m'allonger en haut d'une colline pour contempler paisiblement les discussions et les débats internes du Parti Socialiste. J'ai beau m'efforcer de voir en ses membres des personnalités sérieuses et reponsables, je ne peux m'empêcher de repenser avec nostalgie aux années insouciantes et joyeuses de ma petite enfance. Qu'il était bon, ce temps où notre cour d'école primaire était le théâtre d'amitiés qui se faisaient et se défaisaient au grès d'une frivole chamaillerie! Ce PS y ressemble un peu, et ses fameuses « primaires» méritent amplement leur nom. Fouillez votre mémoire. Votre classe de CE1, c'était ce PS, les voitures de fonction des élus en moins.

          Vous ne me croyez pas? Pourtant, cette troupe de joyeux potaches présente l'ensemble des caractéristiques d'une classe normalement constituée. Retrouvez une photo de classe: vous vous souviendrez du bon élève, discret, caché au premier rang, auquel le silence octroie la sympathie de ses camarades: au PS, c' est DSK;  du balourd frusté, celui qui voulait comprendre les choses, celui qui voulait popularité et admiration, malgré les difficultés qu'il éprouvait à formuler des propos cohérents : voilà un portrait de Hollande; De la très classique Madame « Je sais tout», qui sauvait tous les jours, et même plusieurs fois, le monde et son entourage, par les conseils, oh Grand Dieu combien éclairés, qu'elle prodiguait sagement aux plébéiens ignorants: vous reconnaissez Royal; De la dure à cuire grillée, la bagarreuse qui a peur des coups; sorte de Louis de Funès prépubère: roquet devant les faibles, criquet devant les forts, sa salive rageuse était couramment noyée dans les larmes lorsque la situation sentait moins bon pour elle: stéréotype qui convient pour Aubry.

          Mais votre classe avait aussi un mauvais élève, un insoumis, un irréductible, celui que les mauvaises notes condamnaient aux pitreries pour attirer votre attention et celle des autres. Faire des bétises, c'était sa manière d'exister! D'ailleurs, que conseillait l'instituteur? « Ne le regardez pas, vous l'encouragez! » Et vous le regardiez encore plus parce qu'il vous faisait rire, et égayait à ses dépens le cours du jour. Le cancre du PS, ce cher Manu Valls, a tout compris aux leçons de l'enfance. Voilà la scène autour des 35h comme elle aurait eu lieu à l'école primaire:

 

Valls: (à son camarade) Il faudrait détricoter les 35 heures!

Le camarade: (s'indignant) Oh! Maîtresse, Manuel, il a dit un gros mot!

La Maîtresse: Manuel! Cesse de te comporter comme un enfant! Tu seras puni!

 

          Les autres élèves bien sûr, choqués par la violence des propos, parlent et commentent abondamment l'évènement qui vient de se dérouler sous leur yeux. Prenez la peine de remplacer le camarade par n'importe quel membre du PS, la maîtresse par Hamon  (qui, soudainement inspiré par quelque parole divine a sommé Valls de «revenir dans le droit chemin»), et vous obtenez les débats du parti socialiste. Troublante comparaison, vous ne trouvez pas? Le principal parti d'opposition de France au niveau d'une classe de CE1, vous comprendrez le niveau du débat. Ces primaires de primitifs sont véritablement dénuées du moindre intêret, pour la France aussi bien que pour le PS: si la moindre proposition entraine une levée de bouclier avant un débat d'idées, la tortue PS n'a qu'à tirer au sort son candidat, cela lui évitera la saignée fratricide grotesque qu'elle déverse sur la scène politique actuelle, puisqu'au fond, ce parti de chiens et de chats ne se réconciliera qu'une fois attaché en laisse par son maître (Et encore).

          En tout cas, Valls, ça fait des bulles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Debout Les Jeunes 13!
commenter cet article

commentaires

castelin michel 07/01/2011 11:53



bravo pour ce billet.


Pour DSK je pense à autre chose.


2012, SI Strauss-Kahn se décide , une autre hypothèse :


-DSK va lâcher le PS. Il se présentera au Centre (cf déclarations S46/2010 dans lesquelles il s’exprime par anti-phrases et à
demi-mots) ;


-Borloo va lâcher l'UMP. Avec ses 'dîners républicains', il entame un jeu subtil...  Déjà
quelques rats quittent le 'navire Sarko' et nagent vers le 'trimaran DSKB'.


Mais il manque un flotteur...


-Hulot va lâcher EELV. Il est incapable de gouverner et le sait…  mais toujours avide des
feux médiatiques. Il est suffisamment charismatique pour écoper un grand nombre d’écolos vers DSKB.


 


Pour les instigateurs du mondialisme furieux et de l’UE tyrannique … un bon ticket, non ?


 


En somme, un recyclage- un sauvetage- parfaits de la pensée unique
totalitaire en pleine déliquescence et discréditée par un PS et une UMP aux abois.


 


Pour nous … une raison de plus pour dénoncer le stratagème et crever l’abcès et se regrouper avec DLR/NDA.


Castelin Michel- 18dec2010



Bienvenue sur DLJ13

Nicolas DUPONT-AIGNAN est Maire de Yerres dans l'Essonne depuis 1995 et député de l'Essonne depuis 1997. Il est le Maire le mieux réélu de France en 2014 avec 77% des voix au 1er tour. 

Portrait 3 - Flickr - dupontaignan

***

Pour une France libre : nos propositions aux Français

*** 

  Notre programme pour une sortie ordonnée de l'Euro

Nos actions

affiche référendum

affiche euro tue