Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 10:32

Encore une personne abattue à Marseille ce matin, après le règlement de comptes de la fin de semaine dernière. Le PS est aussi incapable que l'UMP de rétablir l'ordre dans notre pays.

 

Norman Charles, Délégué National à l'Ordre Public, nous livre son analyse de la situation :

 

 

Marseille, ville délaissée ?

 

 

 

Repost 0
Published by Debout Les Jeunes 13! - dans Insécurité
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 17:53

Lors des Universités de rentrée de Debout La République à Dourdan, à l'occasion de son discours de clôture du 8 septembre 2012, Nicolas Dupont-Aignan a rappelé qu'il avait été le seul à se rendre à la cité du Clos La Rose, lieu d'un règlement de comptes, pendant les élections présidentielles.

 

Il avait alors discuté avec certains habitants vivant dans la peur quotidienne. Les jeunes de DLJ l'avaient bien sûr accompagné.

 

Nous nous souvenons de cette dame qui vivait dans un logement du rez-de-chaussée et qui n'ouvrait plus ses volets, de peur de se faire attaquer, et depuis l'assassinat qui avait fait parler de la cité, de peur de prendre une balle perdue. Elle n'avait pas les moyens de vivre ailleurs. Rappel que l'insécurité touche d'abord nos compatriotes les plus modestes.

 

Nicolas Dupont-Aignan a ensuite rendu hommage aux policiers marseillais, qui travaillent dans des conditions d'une difficulté extraordinaire.

 

 nda.jpg

 

Cliquez sur l'image pour voir l'hommage de Nicolas Dupont-Aignan aux policiers marseillais.

 

 

Repost 0
Published by Debout Les Jeunes 13! - dans Insécurité
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 16:04

               Mardi 4 septembre. Le cadavre calciné d'un homme est retrouvé près de Marseille ; l'autopsie révèle la présence de deux impacts de kalachnikov dans la nuque, et le nombre de victimes des règlements de compte marseillais s'alourdit probablement encore une fois, tant il ne reste que peu de doutes sur les mobiles du meurtre de cet homme.

               Pendant ce temps à Paris ? Tout va très bien, merci. Messieurs Ayrault et Hollande rentrent tranquillement de vacances, ont bien gentiment rangé maillots de bain et serviettes de plage (mais pas leurs ceintures d'austérité que nous allons, hélas! devoir serrer plus fort que jamais) et s'accordent même quelques promenades dans des écoles (modernes et en avance, nous jure-t-on). Marseille? Valls s'en occupe voyons ! Quelques policiers en plus et surtout - le nec plus ultra de la mesure socialiste pour arrêter le crime - le classement des quartiers nord en zone de sécurité prioritaire (ZSP). Vous vous rendez compte ? Le nord de Marseille va maintenant faire partie d'un super plan spécial tout neuf anti-bantidisme-délinquance-trafics. La ville est dorénavant quadrillée, sous surveillance et on nous promet que d'ici 5 ou 10 ans, avec l'aide de la Bonne Mère, tout sera terminé.

               Mais de qui se moque-t-on ? L'État se rend t-il compte de la situation dans laquelle se trouve Marseille ? On en serait presque à trouver la hausse, pourtant dramatique, de la violence faite aux personnes comme un problème secondaire, tant l'environnement marseillais ressemble de plus en plus à un reportage de guerre civile. L'État disparaît chaque jour un peu plus des quartiers de cette ville, et la Police et la Gendarmerie n'y peuvent plus rien. L'État doit récupérer des territoires qui lui appartiennent, et qu'il a depuis trop longtemps laissé à ces gangs. C'est donc bien d'une bataille dont il s'agit. Aussi c'est à l'armée d'intervenir ; elle seule est en mesure d'assurer efficacement, et surtout IMMEDIATEMENT, la fin de ces violences intolérables, et la sécurité de nos concitoyens. En définissant un plan d'action précis et rapide, l'armée pourrait démanteler ces réseaux et rétablir l'ordre.  Voici ce que DLR propose:

               1) Recréation des 10 000 postes de policiers et de gendarmes supprimés depuis 2007 par Nicolas Sarkozy et l'UMP.

               2) Suppression de la loi dite des « deux ans » votée en 2009 par l'UMP, qui exonère d’application les peines allant jusqu'à 2 ans de prison fermes, suppression des remises automatiques de peines et réinstauration de la “double peine”.

               3) Création sur 5 ans de 20 000 places de prisons supplémentaires pour lutter contre le surpeuplement carcéral et permettre l'exécution des décisions de justice.

               4) Réinstauration d'un contrôle aux frontières : la drogue et les armes qui circulent dans les quartiers concernés, faisant l'objet de trafics et de règlements de compte, sont importés de l'étranger.

               5) Déploiement à court terme de l'armée dans les quartiers les plus violents, si aucune force de police ou de gendarmerie n'est disponible.

L'insécurité à Marseille et en France n'est pas une fatalité, mais un choix. Celui de l'UMP et du PS depuis trente ans.

Repost 0
Published by Debout Les Jeunes 13! - dans Insécurité
commenter cet article

Bienvenue sur DLJ13

Nicolas DUPONT-AIGNAN est Maire de Yerres dans l'Essonne depuis 1995 et député de l'Essonne depuis 1997. Il est le Maire le mieux réélu de France en 2014 avec 77% des voix au 1er tour. 

Portrait 3 - Flickr - dupontaignan

***

Pour une France libre : nos propositions aux Français

*** 

  Notre programme pour une sortie ordonnée de l'Euro

Nos actions

affiche référendum

affiche euro tue